mardi 22 mars 2016

Lecture du moment #5: lecture anglaise et petit secret!

C'est le moment de parler de mes lectures du mois. Au programme, deux livres en anglais, un roman sur des secrets de famille ainsi qu'un extrait d'un livre à venir. 

Aujourd'hui je vous parle des livres que j'ai lus de fin février à maintenant. Au programme de ce mois-ci? Un mélange de différents genres, et de langue. 

Girl online, Zoe Sugg:
Gaffeuse et très réservée, Penny a un secret. Sous le pseudonyme Girl Online, elle confie ses doutes, ses joies et ses peines à son blog, devenu le rendez-vous des filles de son âge.Grâce à ce blog, peu à peu, Penny prend confiance en elle et devient capable d'affronter la réalité. Et quand elle rencontre Noah, elle se surprend même à rêver d’amour…Mais l’élu de son cœur n’est pas n’importe quel garçon. Lui aussi a un secret.Et Penny n’est pas au bout de ses surprises… 

Cela faisait très longtemps que je n'avais pas lu quelques choses dans la langue de Shakespeare, cela remonte pour être exacte à la sortie d'Harry Potter et les Reliques de la Mort. Et je pensais en rester là, mais c'était sans compter un voyage en Angleterre. Je suis rentrée dans une librairie en me disant que non je n'allais rien acheter, c'était sans compter mon petit démon qui m'a susurré: mais si achète des livres, regarde cela là, il t’intrigue depuis longtemps. C'est comme cela que j'ai acheté ce tome, en me disant pourquoi pas. Avec un niveau d'anglais plutôt moyen, le roman est facilement compréhensible. 
Le roman se lit rapidement, il n'est en aucun prise de tête. Je ne peux pas vraiment dire si le style est travaillé ou ce genre de chose puisque ce n'est pas langue natale, c'est un livre facile à lire qui ne donne pas de nœuds au cerveau. 
J'ai beaucoup aimé le personnage de Penny, même si elle ressemble beaucoup aux héroïnes des romans pour adolescente qui normalement m'énerve. J'ai trouvé que cela changé de ne pas avoir de relation conflictuelle avec son frère ou encore ses parents, elle s'entend bien avec famille et elle ne se laisse pas sombrer dans la déprime. Quant au personnage de Noah, disons que je n'ai pas été séduite par le personnage, qui ressemble à un stéréotype, le garçon mystérieux qui a un lourd secret mais qui est néanmoins charmant, ce genre de personnage très peu pour moi.
A la fin du roman, j'ai malgré tout été presser de connaître de la fin qui est prévisible. Cela n’enlève pas de charme à l'histoire. La lecture m'a tellement plus que j'ai acheté le tome 2. 

Girl online on tour, Zoe Sugg: 
Quand Noah invite Penny sur sa tournée européenne, elle court le rejoindre ! Mais entre le planning ultra chargé de son rocker de petit ami, ses copains pas très accueillants et les messages de menace des fans jalouses, Penny se sent perdue. Est-elle est vraiment taillée pour la vie avec une star du rock ? Loin de chez elle, tout lui manque : sa famille, son meilleur ami Elliot... et son blog, Girl Online. Penny parviendra-t-elle à trouver sa place auprès de l'amour de sa vie ou finira-t-elle par tout perdre en cherchant à vivre l'été parfait ? 

J'ai beaucoup plus apprécié cette deuxième lecture, le fait d'emmener encore une fois l’héroïne dans un environnement du sien pourrait être pour un second tome assez lassant, cependant il est intéressant de voir Penny évoluait loin de ses parents. L'histoire est touchante et cette fois-ci la fin est moins prévisible, on se demande jusqu'au bout ce que font devenir les deux protagonistes. En ce qui concerne les personnages? Penny évolue, elle grandit, le côté nian-nian que je lui reprochais dans le tome 1, tends à disparaître. En revanche pour Noah ce n'est toujours pas ça, et j'ai eu envie de lui mettre des gifles ) peut prés toutes les trois pages. La 
La lecture n'en reste pas moi très agréable et sans prise de tête. Je conseille ces deux tomes pour un week-end tranquille, ou bien une lecture sur la plage.  

L'héritage, de Katherine Webb:
Quand elles étaient enfants, Erica Calcott et sa sœur Beth passaient toutes leurs vacances à Storton, le manoir de leur grand-mère Meredith. Jusqu'au jour où leur cousin Henry disparaît, brisant d'un coup la famille et plongeant Beth dans une intense dépression.
Vingt-cinq ans plus tard, Meredith vient de mourir et les sœurs Calcott reprennent le chemin de leur enfance. Tandis que Beth s'enfonce davantage dans la souffrance, Erica entreprend de trier les affaires de leur aïeule et tombe sur une photo de leur arrière-grand-mère Caroline avec un petit garçon dans les bras. Qui est-il ? Et, surtout, qu'est-il devenu ?
Erica décide de fouiller l'histoire de ses ancêtres, et notamment celle de Caroline. Elle est loin d'imaginer qu'elle s'apprête à mettre au jour leur véritable héritage, un secret si douloureux que quatre générations plus tard, les sœurs Calcott en portent encore le fardeau...

On change de registre et de façon de le lire. Pourquoi de façon de lire? Tout simplement parce que mon cher et tendre m'a offert une liseuse qui vient de Leclerc. L'expérience de lecture change énormément je trouve, mais je vous expliquerais tout cela dans un article prochainement.
J'ai adoré cette lecture. J'ai découvert ce roman grâce au club de lecture de Mango and Salt, puisque ce roman était l’œuvre à lire du mois de Février. On suit à la fois l'histoire des deux sœurs Calcott de nos jours, mais également l'histoire de l'arrière grand-mère Caroline au début du XXe siècle. J'aime beaucoup les romans qui ont deux axes temporels, et dont on cherche le lien entre ces deux périodes. J'ai adoré la période de Caroline, la partie sur la côte Est, puis à l'intérieur des terres. Malgré tous les efforts qu'elle fait, elle n'arrive pas à s'adapter. Le personnage de Caroline devient par moments agacent, puis redevient quelqu'un que l'on a envie de protéger. En ce qui concerne la partie des sœurs Calcotte, j'ai détesté le personnage de Beth, qui je trouve amené de la lourdeur à l'histoire en ne fessant pas avancer l'intrigue. L'histoire d'Erica est plus prenante même si le secret final ne me semble pas très plausible. Je suis une quiche pour deviner quel est le secret, qui est le meurtrier et autres questions. J'ai donc eu plusieurs hypothèses qui n'ont jamais été les bonnes. Si je ne devais conseiller qu'un livre pour ce mois-ci ça serait lui! J'ai été pris dans l'histoire et je n'ai pas lâché le livre lors de mon week-end. 

Extrait Paranoïa, Melissa Bellevigne:
Lisa Hernest, psychiatre reconnue et spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l’institut Saint-Vincent en périphérie de Paris. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, internée pour paranoïa et hallucinations, enceinte de cinq mois et qui refuse de s’alimenter. Dès leur première entrevue, la jeune femme qui se dresse face à elle fait preuve d’une lucidité et d’un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions professionnelles et personnelles. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence invisible d’un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. Progressivement, Lisa, l’experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. À mesure que les mois passent et que la date de l’accouchement approche, la vérité semble s’éloigner.

J'ai pré-commander le roman, en attendant de le recevoir j'ai reçu un petit extrait de Paranoïa. Et je regrette un peu dans le sens où je ne suis absolument pas patiente, je n'attends qu'une chose: connaître la suite.Et puis je suis tellement contente d'avoir reçu un exemplaire dédicacé. Je pense que je vais dévorer le roman, je reviendrais dessus dans un prochain article. 


Et toi quels sont tes lectures du moment? 
A bientôt.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire